8-9 septembre 2011. Opuscules pseudo-thomistes et problématique accidentelle

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 035, 75006 Paris.

Alessandra Beccarisi Università del Salento | Joël Biard CESR Tours | Serge-Thomas Bonino Institut Catholique Toulouse | Marta Borgo Commission Léonine Paris | Alain Boureau EHESS Paris | Jean-Baptiste Brenet Université Paris Ouest Nanterre | Julie Brumberg-Chaumont EPHE Paris | Dragos Calma Paris | Julie Casteigt Université Toulouse le Mirail | Dominique Demange Université Paris IV Sorbonne | Silvia Donati Albertus-Magnus-Institut Bonn| Alain Galonnier Centre Jean Pépin Villejuif |  Ruedi Imbach Université Paris IV Sorbonne | Catherine König-Pralong Universités de Fribourg et Paris IV Sorbonne | Adriano Oliva Commission Léonine Paris, IRHT | Dominique Poirel IRHT Paris | Jean-Luc Solère CNRS |

Colloque ouvert aux auditeurs, sans inscription

Jeudi 8 septembre 2011

09h00-09h15 | Ruedi Imbach. Ouverture
Présidence de séance : Jean-Luc Solère

I. À la Faculté des arts

09h15-10h00 | Silvia Donati. Die Lehre von der Analogie des Seienden in der Kommentartradition der Physik: Einige Interpretationsmodelle (Kommentare aus der Artistenfakultät, ca. 1250-1300)

II. Un débat allemand du début du XIVe siècle

10h0-10h45 | Ruedi Imbach, Catherine König-Pralong. Un conflit des orthodoxies en scolastique. Accident aristotélicien et dogme eucharistique (Thomas d’Aquin, Dietrich de Freiberg)

[Pause]

11h15-12h00 | Alessandra Beccarisi. Il trattato (Basiliensis) De natura accidentis tra tomismo e antitomismo

12h00-12h45 | Julie Casteigt. Reduplicatio excludit omne alienum a termino. Accident et qualité redupliquée à partir de l’article 13 d’Eckhart condamné dans la bulle pontificale In agro dominico


Présidence de séance : Alain Boureau

III. Un commentaire pseudo-thomiste

15h00-15h45 | Alain Galonnier. Le Commentum in Boethii De consolatione Philosophiae du Pseudo-Thomas d’Aquin : contenu, sources et influence

[Pause]

IV. Retour à la Faculté des arts

16h15-17h00 | Joël Biard. Comment définir un accident ? Le double statut de l’accidentalité selon Buridan, et ses conséquences sur la théorie de la définition


Conférence publique

Présidence de séance : Jean-Baptiste Brenet

18h00-19h00 | Adriano Oliva. Les sermons de Thomas d’Aquin: problèmes d’authenticité et originalité des contenus


Vendredi 9 septembre 2011

Présidence de séance : Ruedi Imbach

V. Autour du De natura accidentis

09h15-10h00 | Serge-Thomas Bonino. Le statut de l’accident chez Thomas Sutton

10h00-10h45 | Dominique Poirel. Le De natura accidentis: les enseignements d’une édition

[Pause]

11h15-12h00 | Dragos Calma. Les opuscules dans les manuscrits anglais


Présidence de séance : Marta Borgo

14h00-15h00 | Workshop De natura accidentis. Présentation par Jean-Baptiste Brenet et lecture commune/discussion du texte

[Pause]

15h15-16h00 | Julie Brumberg-Chaumont. Étude sur la cohérence doctrinale interne des Opuscules : quelques notions clefs

[Pause]

VI. À partir de Thomas d’Aquin

16h15-17h00 | Jean-Luc Solère. L’intensification et rémission des formes accidentelles chez et après Thomas d’Aquin

17h00-17h45 | Dominique Demange. Accidents et relations non-convertibles selon Thomas d’Aquin, Pierre Olivi et Jean Duns Scot


17h45-18h15 | Conclusion


Argument

Parmi les ouvrages attribués à Thomas d’Aquin dont l’authenticité n’est pas assurée, un groupe de six traités occupe une place à part, les De principio individuationis, De natura materiae, De natura accidentis, De natura generis, De instantibus, De quattuor oppositis.

 

De manière récurrente ces opuscules ont été conjointement transmis dans un même codex et attribués à Thomas d’Aquin, au moins dès le début du XIVe siècle. Aujourd’hui l’authenticité thomasienne de ces six opuscules est fortement contestée ; dans certains cas clairement rejetée. L’histoire et les modalités de l’attribution de ces textes à Thomas d’Aquin est encore à écrire. Pour commencer à démêler les fils de cet écheveau, le groupe parisien du projet THOM s’est attelé à l’édition critique de l’un de ces textes, le De natura accidentis, sous la direction de Dominique Poirel. Pour l’instant, seul le De natura materiae a bénéficié d’une édition critique (par J.M. Wyss en 1953).

 

Le colloque des 8-9 septembre 2011 entend faire un point sur ce travail d’édition qui sera alors presque achevé : il s’agira de présenter le dossier codicologique, de discuter les questions d’attribution et d’ouvrir le chantier doctrinal. Ce dernier aspect devrait contribuer à replacer le De natura accidentis dans le contexte des six opuscules, à mesurer ses ressemblances et divergences avec le De natura generis et le De natura materiae. Un autre texte pseudo-thomiste étudié par Alain Galonnier dans le contexte du programme ANR-DFG, un Commentum in Boethii De consolatione Philosophiae, sera également présenté.

 

Parallèlement, la thématique des accidents sera envisagée dans un contexte élargi, celui des discussions autour des accidents aux XIIIe et XIVe siècles, à la Faculté des arts, dans les studia et à la Faculté de théologie. Une lecture cursive du De natura accidentis révèle en effet la densité des problèmes qui s’y trouvent intriqués : pluralité des formes, rémanence de la forme corporelle après la mort, théorie de l’analogie, ordre de succession des accidents dans la substance, rôle de la quantité et des autres catégories accidentelles, en particulier de la relation et de la qualité.

Programme ANR-DFG franco-allemand THOM | Thomisme et antithomisme au Moyen Âge | ANR-08-FASHS-01201| Ruedi Imbach | Maarten J.F.M. Hoenen | Catherine König-Pralong | Université Paris IV-Sorbonne | Centre Pierre Abélard |UFR de philosophie et de sociologie| Renseignements catherine.koenig-pralong@unifr.ch

A télécharger

Affiche_Opuscule

Programme_Colloque_ANR_THOM

 

8 septembre 2011. Conférence d’Adriano Oliva (Commission Léonine Paris, IRHT)

18h00-19h00, Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle 035

Les sermons de Thomas d’Aquin: problèmes d’authenticité et originalité des contenus

Dans le cadre du colloque ANR Opuscules pseudo-thomistes et problématique accidentelle.

Colloque et conférence ouverts à tous.