Le bon usage des savoirs

Catherine König-Pralong, Le bon usage des savoirs. Scolastique, philosophie et politique culturelle, Paris, Vrin, Études de philosophie médiévale, 360 p., 35 euros, ISBN : 978-2-7116-2358-7.

[Parution: septembre 2011] La philosophie médiévale est en général mieux connue que ses auteurs. Ce livre s’intéresse aux acteurs intellectuels auteurs des textes qui ont servi de matériaux à l’histoire de la philosophie médiévale. Qui sont-ils? Dans quels lieux institutionnels et dans quelles conditions culturelles ont-ils travaillé? Quelles conceptions se faisaient-ils de leur mission, de ses intérêts et de ses fins? Démentant un préjugé répandu, les scolastiques se révèlent intéressés à la politique culturelle; ils avaient une conscience aigue des enjeux épistémiques, éthiques et sociaux de leurs pratiques professionnelles. Cette étude documente ces autoreprésentations et les contraste au moyen d’un regard plus extérieur, qui décrit les pratiques savantes des auteurs scolastiques et reconstruit leurs différentes conceptions du savoir et de la société chrétienne. À l’étude des contextes intellectuels et sociaux, elle présente des mises en série, de la division des sciences à la structuration du champ social en évêque, docteur, moine et laïc. À la lecture de textes issus de divers milieux et temps, elle articule des distinctions, entre clerc et laïc, évêque et docteur, arts libéraux et arts mécaniques, sédentaires et pérégrins, adulte et enfant, homme et femme, centre et périphérie, chrétien et non chrétien, théologie et philosophie. Conditions culturelles du savoir et contenus doctrinaux sont approchés par des méthodes irréductiblement différentes, qui convergent cependant sur un même objet, le texte qualifié de « philosophique » par son auteur ou par ses historiens.

Table des matière

Introduction

— Les intellectuels d’aujourd’hui et ceux du Moyen Âge

— La sélection historiographique : un exemple

— Approcher le savoir scolastique par les représentations et les pratiques

I. Intellectualisme clérical : le théologien universitaire en chaire

1. Jean Peckham : Parler latin au paradis

— La langue du paradis

— Latinitas

— Cléricalisme scientifique

2. Richard de Bury : des savoirs élitaires

— Un manifeste en faveur de l’étude

— Des bœufs et des ânes

— L’idéal clérical

3. Thomas d’Aquin : des évêques et des docteurs

— Universitaire

— Docteurs et évêques : scientia et potestas selon Thomas d’Aquin

— Structuration du champ ecclésiastique selon Thomas d’Aquin

4. Henri de Gand : le théologien en chaire

— Sur les traces textuelles d’un parfait universitaire parisien

— Structuration du champ ecclésiastique selon Henri de Gand

— Docteur en théologie : autorité et curiosité du théologien

— Le pêcheur de perles : la rationalité supérieure du théologien

— Gestion de son image publique par le théologien

— Le théologien et son public : une sélection drastique

— Retour sur la réception de l’œuvre d’Henri de Gand

5. Godefroid de Fontaines : un clerc à deux têtes, théologien et philosophe

— La longue carrière universitaire d’un théologien critique

— Structuration du champ ecclésiastique selon Godefroid de Fontaines

— Rendez à la philosophie ce qui est à la philosophie

— Laïcs et docteurs à la même enseigne de la foi, différents par l’érudition

II. Modèles divergents en milieu clérical

1. Roger Bacon : moralité théologique et réforme du savoir scolastique

— Un outsider sur les bords

— Une réception dans l’histoire des sciences

— L’aristocratie corrompue des docteurs

— Défaillance de la scolastique parisienne

— Le schème uti / frui

— Au sujet du « messianisme scientifique de Roger Bacon » : discussion d’une interprétation

— Utilité, beauté et moralité de la science

— La théologie à la lettre d’un clerc qui se sait singulier

2. Pierre de Jean Olivi : pour une expertise théologique souveraine

— L’invention d’un dissident

— Une certaine défense de l’étude (Quaestiones de perfectione evangelica)

— Des simples et des savants (Expositio super Regulam fratrum minorum)

— Place, statut et pratique de la philosophie (De perlegendis philosophorum libris)

— La foi du dormeur et de l’enfant : contre la théologie rationaliste des docteurs (Quaestiones de fide)

— Olivi dans le jeu scolastique (Summa quaestionum in Secundum Sententiarum)

3. Dietrich de Freiberg et la scolastique : distance et divergence

— Un professeur allemand

— Dans un vide interstellaire de l’historiographie philosophique

— Prologues

— La philosophie et la croyance dans les traités

— Un embryon de chronologie

— Un objet embarrassant : le cadavre du Christ

— Le rejet des pratiques coutumières : les combats de Dietrich

Conclusion et point d’orgue

1. Résultats de l’enquête et récapitulations : situations du savoir

2. L’universel désir de savoir

3. Point d’orgue : sortir de la scolastique

— Scolastique

— La damnatio memoriae de la philosophie médiévale laïque

— Réceptions contemporaines de Lulle, Dante et Pétrarque

— La découverte des nouveaux mondes

— Autres mondes, autres coutumes

Bibliographie

Textes médiévaux

Études

Index des noms propres

 

Remerciements 2

Introduction 4

— Les intellectuels d’aujourd’hui et ceux du Moyen Âge 4

— La sélection historiographique : un exemple 11

— Approcher le savoir scolastique par les représentations et les pratiques 17

I. Intellectualisme clérical : le théologien universitaire en chaire 23

1. Jean Peckham : Parler latin au paradis ? 27

— La langue du paradis 27

— Latinitas 29

— Cléricalisme scientifique 34

2. Richard de Bury : des savoirs élitaires 44

— Un manifeste en faveur de l’étude 44

— Des bœufs et des ânes 46

— L’idéal clérical 53

3. Thomas d’Aquin : des évêques et des docteurs 56

— Universitaire 58

— Docteurs et évêques : scientia et potestas selon Thomas d’Aquin 64

— Structuration du champ ecclésiastique selon Thomas d’Aquin 67

4. Henri de Gand : le théologien en chaire 70

— Sur les traces textuelles d’un parfait universitaire parisien 70

— Structuration du champ ecclésiastique selon Henri de Gand 74

— Docteur en théologie : autorité et curiosité du théologien 79

— Le pêcheur de perles : la rationalité supérieure du théologien 84

— Gestion de son image publique par le théologien 94

— Le théologien et son public : une sélection drastique 96

— Retour sur la réception de l’œuvre d’Henri de Gand 106

5. Godefroid de Fontaines : un clerc à deux têtes, théologien et philosophe 110

— La longue carrière universitaire d’un théologien critique 110

— Structuration du champ ecclésiastique selon Godefroid de Fontaines 114

— Rendez à la philosophie ce qui est à la philosophie 117

— Laïcs et docteurs à la même enseigne de la foi, différents par l’érudition 122

II. Modèles divergents en milieu clérical 133

1. Roger Bacon : moralité théologique et réforme du savoir scolastique 134

— Un outsider sur les bords 134

— Une réception dans l’histoire des sciences 139

— L’aristocratie corrompue des docteurs 141

— Défaillance de la scolastique parisienne 147

— Le schème uti / frui 155

— Au sujet du « messianisme scientifique de Roger Bacon » : discussion d’une interprétation 161

— Utilité, beauté et moralité de la science 167

— La théologie à la lettre d’un clerc qui se sait singulier 171

2. Pierre de Jean Olivi : pour une expertise théologique souveraine 175

— L’invention d’un dissident 175

— Une certaine défense de l’étude (Quaestiones de perfectione evangelica) 183

— Des simples et des savants (Expositio super Regulam fratrum minorum) 192

— Place, statut et pratique de la philosophie (De perlegendis philosophorum libris) 196

— La foi du dormeur et de l’enfant : contre la théologie rationaliste des docteurs (Quaestiones de fide) 205

— Olivi dans le jeu scolastique (Summa quaestionum in Secundum Sententiarum) 214

3. Dietrich de Freiberg et la scolastique : distance et divergence 230

— Un professeur allemand 230

— Dans un vide interstellaire de l’historiographie philosophique 237

— Prologues 247

— La philosophie et la croyance dans les traités 261

— Un embryon de chronologie 271

— Un objet embarrassant : le cadavre du Christ 272

— Le rejet des pratiques coutumières : les combats de Dietrich 281

Conclusion et point d’orgue 299

1. Résultats de l’enquête et récapitulations : situations du savoir 299

2. L’universel désir de savoir 303

3. Point d’orgue : sortir de la scolastique 311

— Scolastique 311

— La damnatio memoriae de la philosophie médiévale laïque 315

— Réceptions contemporaines de Lulle, Dante et Pétrarque 319

— La découverte des nouveaux mondes 327

— Autres mondes, autres coutumes 328

Bibliographie 333

Textes médiévaux 333

Études 338