14.-16. Juni 2012. Freiburg im Breisgau. Thomas problematicus

Herderbau, Tennenbacher Straße 4, 79106 Freiburg, Raum 100 im 1. Obergeschoss

Marieke Abram (Freiburg) | Kent Emery Jr. (Notre Dame) | Harm J.M.J. Goris (Utrecht) | Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg) | Ruedi Imbach (Paris) | Isabel Iribarren (Strasbourg) | Thomas Jeschke (Köln) | Catherine König-Pralong (Fribourg/Paris) | Matthias Lutz-Bachmann (Frankfurt) | Mario Meliadò (Siena/Freiburg) | Silvia Negri (Siena/Freiburg) | Pasquale Porro (Bari/Roma) | Zornitsa L. Radeva (Freiburg) | Andrea A. Robiglio (Leuven) | Giulia Sossi (Bari) | Andreas Speer (Köln) | Carlos Steel (Leuven) | Loris Sturlese (Lecce) | Rudi A. te Velde (Utrecht) | Peter Walter (Freiburg)

Über die Auslegung der Schriften des Thomas waren die Meinungen im Mittelalter geteilt. Grund hierfür waren die Spannungen, die Thomas’ Werk innewohnten. Diesen Bruchlinien auf die Spur zu kommen, ist das Ziel dieser Tagung. Denn auf diese Weise lässt sich ein Zugang zur Geschichte des Thomismus gewinnen, auf dessen Grundlage die Komplexität ihrer Tradition beurteilt werden kann. Im Mittelpunkt der Tagung stehen die „Concordantiae conclusionum Thomae Aquinatis in quibus videtur sibi contradicere“ von Petrus de Bergamo, einem Thomisten des 15. Jahrhunderts. In diesem Werk hat Petrus mehr als 1200 Stellen zusammengetragen, in denen Thomas sich zu widersprechen scheint und die Petrus zu lösen versucht. Das Werk deckt so auf einmalige Weise die Spannungen auf, welche die Schriften des Thomas durchziehen und im Laufe der Geschichte immer wieder zu verschiedenen, mitunter gegensätzlichen Interpretationen seiner Lehre Anlass gegeben haben. In diesem Sinne bietet der Text der modernen Forschung ein breites Spektrum an Widersprüchen und Lösungsversuchen, die die thomistische Tradition des Mittelalters gekennzeichnet haben. Die Tagung ist so konzipiert, dass die Vortragenden jeweils zu einer ausgewählten Gruppe von hematisch zusammenhängenden Widersprüchen aus historischer, philosophischer oder theologischer Sicht Stellung nehmen. Eine Buchpublikation auf der Grundlage der einzelnen Beiträge ist angedacht.


Donnerstag, den 14. Juni

Overtüre

14.30 Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg) Begrüßung und Eröffnung
15.00 Mario Meliadò (Siena/Freiburg) Kanon und Konkordanz: das Werk Petrus’ de Bergamo in der Geschichte des Thomismus

Teil I. Moderator: Matthias Lutz-Bachmann (Frankfurt)

15.40 Isabel Iribarren (Strasbourg) Angelus
16.40 Andrea A. Robiglio (Leuven) Appetitus
17.20 Carlos Steel (Leuven) Bonitas
18.00 Andreas Speer (Köln) Theologia


Freitag, den 15. Juni

Teil II. Moderator: Andrea A. Robiglio (Leuven)

9.00 Catherine König-Pralong (Fribourg/Paris) Ens-Esse
9.40 Silvia Negri (Siena/Freiburg) Creatio

Teil III. Moderator: Carlos Steel (Leuven)

10.40 Rudi A. te Velde (Utrecht) Scientia
11.20 Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg) Intellectus
12.10 Marieke Abram (Freiburg) Anima

Teil IV. Moderator: Ruedi Imbach (Paris)

14.30 Thomas Jeschke (Köln) Damnatio
15.10 Giulia Sossi (Bari) Gratia-Meritum

Teil V. Moderatorin: Catherine König-Pralong (Fribourg/Paris)

16.10 Zornitsa L. Radeva (Freiburg) Individuum
16.50 Kent Emery Jr. (Notre Dame) Actus
17.40 Pasquale Porro (Bari/Roma) Forma


Samstag, den 16. Juni

Teil VI. Moderator: Loris Sturlese (Lecce)

9.00 Ruedi Imbach (Paris) Deus
9.40 Mario Meliadò (Siena/Freiburg) Causa

Teil VII. Moderator: Pasquale Porro (Bari/Roma)

10.40 Peter Walter (Freiburg) Caritas
11.20 Harm J.M.J. Goris (Utrecht) Verbum
12.10 Maarten J.F.M. Hoenen, Silvia Negri Schlussbemerkungen


Organisation:
Maarten J. F. M. Hoenen
Mario Meliadò
Silvia Negri

Kontakt:
Philosophisches Seminar
Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
Platz der Universität 3
79085 Freiburg
Tel. +49 (0)761 203-2439
maarten.hoenen@philosophie.uni-freiburg.de
mario.meliado@philosophie.uni-freiburg.de
silvia.negri@philosophie.uni-freiburg.de

Programm und Plakat



8-9 septembre 2011. Opuscules pseudo-thomistes et problématique accidentelle

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, salle 035, 75006 Paris.

Alessandra Beccarisi Università del Salento | Joël Biard CESR Tours | Serge-Thomas Bonino Institut Catholique Toulouse | Marta Borgo Commission Léonine Paris | Alain Boureau EHESS Paris | Jean-Baptiste Brenet Université Paris Ouest Nanterre | Julie Brumberg-Chaumont EPHE Paris | Dragos Calma Paris | Julie Casteigt Université Toulouse le Mirail | Dominique Demange Université Paris IV Sorbonne | Silvia Donati Albertus-Magnus-Institut Bonn| Alain Galonnier Centre Jean Pépin Villejuif |  Ruedi Imbach Université Paris IV Sorbonne | Catherine König-Pralong Universités de Fribourg et Paris IV Sorbonne | Adriano Oliva Commission Léonine Paris, IRHT | Dominique Poirel IRHT Paris | Jean-Luc Solère CNRS |

Colloque ouvert aux auditeurs, sans inscription

Jeudi 8 septembre 2011

09h00-09h15 | Ruedi Imbach. Ouverture
Présidence de séance : Jean-Luc Solère

I. À la Faculté des arts

09h15-10h00 | Silvia Donati. Die Lehre von der Analogie des Seienden in der Kommentartradition der Physik: Einige Interpretationsmodelle (Kommentare aus der Artistenfakultät, ca. 1250-1300)

II. Un débat allemand du début du XIVe siècle

10h0-10h45 | Ruedi Imbach, Catherine König-Pralong. Un conflit des orthodoxies en scolastique. Accident aristotélicien et dogme eucharistique (Thomas d’Aquin, Dietrich de Freiberg)

[Pause]

11h15-12h00 | Alessandra Beccarisi. Il trattato (Basiliensis) De natura accidentis tra tomismo e antitomismo

12h00-12h45 | Julie Casteigt. Reduplicatio excludit omne alienum a termino. Accident et qualité redupliquée à partir de l’article 13 d’Eckhart condamné dans la bulle pontificale In agro dominico


Présidence de séance : Alain Boureau

III. Un commentaire pseudo-thomiste

15h00-15h45 | Alain Galonnier. Le Commentum in Boethii De consolatione Philosophiae du Pseudo-Thomas d’Aquin : contenu, sources et influence

[Pause]

IV. Retour à la Faculté des arts

16h15-17h00 | Joël Biard. Comment définir un accident ? Le double statut de l’accidentalité selon Buridan, et ses conséquences sur la théorie de la définition


Conférence publique

Présidence de séance : Jean-Baptiste Brenet

18h00-19h00 | Adriano Oliva. Les sermons de Thomas d’Aquin: problèmes d’authenticité et originalité des contenus


Vendredi 9 septembre 2011

Présidence de séance : Ruedi Imbach

V. Autour du De natura accidentis

09h15-10h00 | Serge-Thomas Bonino. Le statut de l’accident chez Thomas Sutton

10h00-10h45 | Dominique Poirel. Le De natura accidentis: les enseignements d’une édition

[Pause]

11h15-12h00 | Dragos Calma. Les opuscules dans les manuscrits anglais


Présidence de séance : Marta Borgo

14h00-15h00 | Workshop De natura accidentis. Présentation par Jean-Baptiste Brenet et lecture commune/discussion du texte

[Pause]

15h15-16h00 | Julie Brumberg-Chaumont. Étude sur la cohérence doctrinale interne des Opuscules : quelques notions clefs

[Pause]

VI. À partir de Thomas d’Aquin

16h15-17h00 | Jean-Luc Solère. L’intensification et rémission des formes accidentelles chez et après Thomas d’Aquin

17h00-17h45 | Dominique Demange. Accidents et relations non-convertibles selon Thomas d’Aquin, Pierre Olivi et Jean Duns Scot


17h45-18h15 | Conclusion


Argument

Parmi les ouvrages attribués à Thomas d’Aquin dont l’authenticité n’est pas assurée, un groupe de six traités occupe une place à part, les De principio individuationis, De natura materiae, De natura accidentis, De natura generis, De instantibus, De quattuor oppositis.

 

De manière récurrente ces opuscules ont été conjointement transmis dans un même codex et attribués à Thomas d’Aquin, au moins dès le début du XIVe siècle. Aujourd’hui l’authenticité thomasienne de ces six opuscules est fortement contestée ; dans certains cas clairement rejetée. L’histoire et les modalités de l’attribution de ces textes à Thomas d’Aquin est encore à écrire. Pour commencer à démêler les fils de cet écheveau, le groupe parisien du projet THOM s’est attelé à l’édition critique de l’un de ces textes, le De natura accidentis, sous la direction de Dominique Poirel. Pour l’instant, seul le De natura materiae a bénéficié d’une édition critique (par J.M. Wyss en 1953).

 

Le colloque des 8-9 septembre 2011 entend faire un point sur ce travail d’édition qui sera alors presque achevé : il s’agira de présenter le dossier codicologique, de discuter les questions d’attribution et d’ouvrir le chantier doctrinal. Ce dernier aspect devrait contribuer à replacer le De natura accidentis dans le contexte des six opuscules, à mesurer ses ressemblances et divergences avec le De natura generis et le De natura materiae. Un autre texte pseudo-thomiste étudié par Alain Galonnier dans le contexte du programme ANR-DFG, un Commentum in Boethii De consolatione Philosophiae, sera également présenté.

 

Parallèlement, la thématique des accidents sera envisagée dans un contexte élargi, celui des discussions autour des accidents aux XIIIe et XIVe siècles, à la Faculté des arts, dans les studia et à la Faculté de théologie. Une lecture cursive du De natura accidentis révèle en effet la densité des problèmes qui s’y trouvent intriqués : pluralité des formes, rémanence de la forme corporelle après la mort, théorie de l’analogie, ordre de succession des accidents dans la substance, rôle de la quantité et des autres catégories accidentelles, en particulier de la relation et de la qualité.

Programme ANR-DFG franco-allemand THOM | Thomisme et antithomisme au Moyen Âge | ANR-08-FASHS-01201| Ruedi Imbach | Maarten J.F.M. Hoenen | Catherine König-Pralong | Université Paris IV-Sorbonne | Centre Pierre Abélard |UFR de philosophie et de sociologie| Renseignements catherine.koenig-pralong@unifr.ch

A télécharger

Affiche_Opuscule

Programme_Colloque_ANR_THOM

 

18-19 février 2011. Thomas d’Aquin et la querelle des universaux

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle 035.

Thomas d’Aquin et la querelle des universaux

Paris 18-19 février 2011

Marta Borgo | Laurent Cesalli | Emanuele Coccia | Iacopo Costa | Kent Emery | Fabio Gibiino | Maarten J.F.M. Hoenen | Ruedi Imbach | Catherine König-Pralong | Alain de Libera | Matthias Lutz-Bachmann | Mario Meliadò| Silvia Negri | Adriano Oliva | Sylvain Piron | Dominique Poirel | Pasquale Porro | Andrea Robiglio | Andreas Speer

Le problème des universaux a hanté la philosophie médiévale dès ses débuts. Au cours des siècles il a occupé une place centrale autour de laquelle ont gravité et se sont affrontées diverses écoles, générations de maîtres universitaires, perspectives philosophiques opposées.

Bien qu’il n’ait jamais écrit un traité sur les universaux, Thomas d’Aquin a joué un rôle majeur dans la longue histoire de cette querelle ; ses perspectives ont profondément et durablement inspiré les débats autour du statut des termes généraux. Et pourtant l’influence et les inflexions que sa pensée et ses écrits ont exercées de la fin du XIIIe au début du XVIe siècle dans ce cadre n’ont pas été suffisamment étudiées. Le colloque se propose de combler ce vide. Il alliera l’analyse ponctuelle des contextes à la lecture commune et à l’étude de quatre traités De universalibus attribués à Thomas, au centre de trois workshops.

E. Coccia, M.J.F.M. Hoenen

Vendredi 18 février

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 035

1ère Session – Thomas d’Aquin et les universaux

Modération:  Adriano Oliva (Paris)

Thomas d’Aquin n’a jamais écrit des ouvrages explicitement consacrés à la querelle des universaux mais il s’est plusieurs fois exprimé sur la question. La postérité dont ont joui ses textes permet en outre de démontrer que le De ente et essentia (ou certains de ses chapitres) a souvent été lu et interprété comme un petit traité De universalibus. Les objectifs de la première partie du colloque seront donc la constitution d’un inventaire des passages de l’œuvre de Thomas qui ont joué un rôle dans ce débat, ainsi que l’étude des problèmes majeurs posés par ces textes. Le premier workshop analysera le traité Circa.

14:00 | Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg im Br.), Ruedi Imbach (Paris). Ouverture

14:30 | Pasquale Porro (Bari). Indifférence et prédicabilité dans le De ente et essentia de Thomas d’Aquin

15:30 | Workshop I. Le traité Circa. Présentation et lecture commune. Présentation: Ruedi Imbach (Paris). Discutants: Dominique Poirel (Paris), Iacopo Costa (Paris)

17:00 | Pause

Université Paris IV-Sorbonne, 1 rue Victor Cousin, 75005 Paris, salle D 690

18:00 | Conférence publique. Kent Emery (Notre Dame USA). Denys the Carthusian and Thomas Aquinas: What Does it Mean to be a ‘Thomist’?

Discutant:  Andrea Robiglio (Leuven)

19:00-19:30 | Discussion et clôture de la première journée

[Dîner]


Samedi 19 février

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 035

2ème Session – La querelle des universaux au XIVe siècle

Modération:  Matthias Lutz-Bachmann (Frankfurt am Main)

Avec le XIVe siècle la querelle des universaux acquiert un nouveau visage : le débat s’enrichit de perspectives théologiques et se concentre sur des questions plus spécifiques, comme celle de la connaissance intuitive du singulier. Dans ce nouveau paysage philosophique la perspective thomiste est souvent utilisée pour renforcer certaines tendances et pour en combattre d’autres. Il s’agira donc d’indexer les différentes stratégies qui ont amené les différents maîtres à faire usage de textes et d’idées d’origine thomiste pour les jouer pour ou contre d’autres courants philosophiques. Dans les deux workshops de cette section du colloque, deux ouvrages attribués à Thomas seront examinés : le traité Quoniam et le traité Universale.

09:00 | Laurent Cesalli (Genève). La querelle des universaux au XIVe siècle

10:00 | Workshop II. Le traité Quoniam. Présentation et lecture commune. Présentation: Catherine König-Pralong (Fribourg/Paris). Discutants: Marta Borgo (Paris), Sylvain Piron (Paris)

11:00 | Pause

11:15 | Workshop III. Le traité Universale. Présentation et lecture commune. Présentation: Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg). Discutants: Fabio Gibiino (Paris), Iacopo Costa (Paris)

[Déjeuner]


3ème Session – La querelle des universaux au XVe siècle

Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D 035

Modération:  Andreas Speer (Köln)

Les traits caractérisant la production philosophique universitaire du XVe siècle la démarquent tant de la scolastique qui l’a précédée que de la philosophie produite en dehors de l’académie. Cette production scientifique semble scénariser des querelles où les différentes thèses ne sont plus simplement des idées, mais aussi et surtout des étendards utilisés par les acteurs intellectuels pour se positionner sur l’échiquier des savoirs. L’adhésion à un courant ne signifiait d’ailleurs pas seulement un choix individuel : elle définissait et caractérisait la réalité institutionnelle de l’enseignement universitaire, de ses curricula, et la façon de lire et commenter les textes. Ce véritable changement de paradigme à l’intérieur du paysage scolastique n’a pas été suffisamment étudié ; il faut encore en mesurer la portée. Le savoir philosophique devient un théâtre où institutions politiques et académiques, maîtres, ordres et papauté participent à des débats qui ne sont pas seulement d’ordre spéculatif. L’objectif de la dernière partie du colloque est l’étude des fonctions et usages de Thomas d’Aquin dans le jeu de positionnement des différents maîtres, sur cet échiquier philosophique absolument inédit. Le dernier workshop du colloque présentera un traité inédit sur les universaux, également attribué à Thomas.

14:00 | Mario Meliadò (Freiburg/Siena). Triplex scientia: Heymericus de Campo et la querelle des universaux au XV siècle

14:45 | Silvia Negri (Freiburg/Siena). La querelle des universaux au XV siècle et l’école thomiste de Cologne

15:30 | Workshop IV. Le traité inédit Quoniam secundum philosophum. Présentation et lecture commune. Présentation: Emanuele Coccia (Freiburg). Discutants: Marta Borgo (Paris), Iacopo Costa (Paris)

16:30 | Pause

17:00 | Alain de Libera (Paris/Genève). Conclusions

17:30 | Clôture

[Dîner]

Documents à télécharger:

Programme_brochure_Universaux

Affiche_Universaux

28.-30. Januar 2010. Deutscher Thomismus. Freiburg im Breisgau

Deutscher Thomismus (13./14. Jahrhundert)

Ergebnisse der Forschung und neue Perspektiven

Albert-Ludwigs-Universität Freiburg im Breisgau. Donnerstag 28.01.2010 – Samstag 30.01.2010

Seit den bahnbrechenden, im Rahmen des Corpus Philosophorum Teutonicorum Medii Aevi durchgeführten Arbeiten hat die Erforschung dessen, was wir den deutschen Thomismus des Mittelalters nennen können, in erstaunlicher Weise Fortschritte gemacht. Es scheint nun an der Zeit, eine erste Bilanz zu diesen Forschungen zu ziehen.

Am geplanten Kolloquium im Januar 2010 werden zwei Ziele verfolgt: zum einen soll den Forschern und Forscherinnen, die sich in den letzten Jahren mit diesen Texten beschäftigt haben, Gelegenheit gegeben werden, ihre Resultate vorzustellen; zum anderen soll in gemeinsamer Arbeit (im Stile eines Lektüre-Seminars) versucht werden, die historische und philosophische Bedeutung eines dieser Texte zu evaluieren und zu interpretieren (Johannes Picardi von Lichtenberg).

Organisation: R. Imbach, C. König-Pralong


Donnerstag 28.01.10

Leitung Andreas Speer (Köln)

09:15-09:45 Maarten J.F.M. Hoenen (Freiburg) und Ruedi Imbach (Paris): Einführung

09:45-10:45 Alessandra Beccarisi (Lecce): Thomismus in Deutschland: Johannes Picardi von Lichtenberg

11:15-12:15 Marialucrezia Leone (Leuven): La libertà del volere in Giovanni Picardi di Lichtenberg

14:00-15:00 Workshop des Projekts ANR-DFG: Thomismus und Antithomismus im Mittelalter: Status quaestionis

15:00-16:00 Workshop Johannes Picardi von Lichtenberg. Teil 1

Leitung Pasquale Porro (Bari) und Maarten Hoenen (Freiburg): Lektüre der Quaestio 19 von Johannes Picardi von Lichtenberg

16:30-17:30 Workshop Johannes Picardi von Lichtenberg. Teil 2

Leitung Pasquale Porro (Bari) und Maarten Hoenen (Freiburg): Lektüre der Quaestio 19 von Johannes Picardi von Lichtenberg

18:00-19:00 Loris Sturlese (Lecce): Thomas von Aquin in Deutschland

Freitag 29.01.10

Leitung Walter Senner (Roma)

09:15-10:15 Marienza Benedetto (Bari): Materia, corpi ed estensione in Giovanni Picardi di Lichtenberg

10:45-11:45 Gianfranco Pellegrino (Lecce): Il trattato De materia nella Summa di Nicola di Strasburgo

13:30-14:30 William J. Courtenay (Madison): The Studia and Schools of Thought in the Late 13th and Early 14th Centuries

15:00-16:00 Workshop Johannes Picardi von Lichtenberg. Teil 3

Leitung Ruedi Imbach (Paris) und Catherine König-Pralong (Paris): Lektüre der Quaestio 19 von Johannes Picardi von Lichtenberg

16:30-17:30 Workshop Johannes Picardi von Lichtenberg. Teil 4

Leitung Ruedi Imbach (Paris) und Catherine König-Pralong (Paris): Lektüre der Quaestio 19 von Johannes Picardi von Lichtenberg

Samstag 30.01.10

Leitung Adriano Oliva (Paris)

09:00-10:00 Susanne Kaup (München): Gerhard von Sterngassen OP und sein Beitrag zur Rezeption des Thomismus im Kontext pastoral-praktischer Theologie

10:00-11:00 Walter Senner (Roma): Johannes von Sterngassen und der deutsche Thomismus

11:30-12:30 Ubaldo Villani-Lubelli (Lecce): Die Materie im zweiten Quodlibet Heinrichs von Lübeck

12:30-13:00 Schlussbetrachtung